Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 Nov

Comparaison Enfant de ville/3e temps

Publié par Pouish  - Catégories :  #Musique québécoise

Grand Corps Malade sur la France 

 

 

66324_462507606936_203644921936_5817075_5229708_n.jpg

Crédit Photo : www.zl-photography.com

 

À travers ses deux albums, Fabien Marsaud aborde ses thèmes de prédilection : la société, la vie et les relations amoureuses; mais le slameur français a évolué dans son approche. La vision de ses différents sujets s’est transformée pour revêtir un caractère plus sociétal. Cette influence doit lui provenir de son union avec sa femme Julia, une responsable de mairie, de la naissance de son enfant et de ses diverses interventions sociale.

 Pochette de 3e temps

3e temps est certes moins personnel que son deuxième album, mais on retrouve le même Grand Corps Malade convaincant et déterminé (sinon plus). Cette nouvelle vision de l’écriture ne l’empêche pas de nous donner des nouvelles fraiches de sa vie; comme la naissance de son enfant dans Définitivement et les différentes étapes de sa carrière dans 1er janvier 2010. Même si ses thèmes sont devenus sociaux, son style est resté poétique et engagé. Il joue avec ses idées, les marie et les fusionne en une métaphore filée qui se poursuit à travers ses chansons

  Enfant de ville

Ce qui diffère Enfant de ville de 3e temps est la portée globalisante de son message. Dans son deuxième disque, lorsqu’il écrivait, il s’inspirait de son vécu, de sa ville – St-Denis — et de ses relations amoureuses pour parler de la vie, de la société et de l’amour. Dans l’album 3e temps, son inspiration découle encore de ses expériences de vie, mais ses réflexions portent davantage sur le peuple français que sur son évolution personnelle. Dans cet album, ses chansons d’amour racontent la relation entre un homme et une femme ou expriment, de manière poétique, une rencontre amoureuse. Ses slams sur la société ne se concentrent plus sur sa propre ville, mais s’adressent à l’ensemble de la France. Les chansons où il parle de son vécu étaient très singulières dans Enfant de ville, mais ils sont devenus, dans 3e temps, des réflexions sur des circonstances de la vie que tous peuvent expérimenter au quotidien.

 

L’idée de créer un album moins centré sur lui-même doit provenir aussi de son désir de vouloir aider son pays et de parler au nom de ceux qui sont sans voix. Sans voix, mais à l’écoute de ce qu’il a vécu lorsqu’il commença sa carrière en nous racontant les aléas de sa nouvelle vie depuis son accident.  

 

 

Commenter cet article

À propos

Portfolio du rédacteur/ rédacteur web de Alexandre Boulet, Lieu : Montréal, Québec.