Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Sep

Critique DVD : Ondine de Neil Jordan

Publié par Pouish  - Catégories :  #Cinéma

Fuir la réalité par la féérie

© Copyright, Alexandre Boulet, tous droits réservés, 2010

Syracuse et Ondine

 Genre: Drame amoureux  Provenance: Irlande  Date de sortie: Septembre 2010 
Durée: 1 heure 43 minutes  Réalisateur: Neil Jordan  Comédien: Colin Farrel = Syracuse; Alicja Bachleda = Ondine ; Alison Barry = Annie  Public cible: Général (scènes de nudités partielles)

 

 

Neil Jordan a réuni dans le film Ondine, Syracuse, Annie et Ondine, trois personnages qui essaient de fuir une existence qu’ils trouvent

difficile à supporter. L’imagination débordante d’Annie, la fille de

Syracuse, leur permet de s’évader dans le monde féérique des selkies.

Mais la réalité demeure à l’affut du moment où elle pourra remettre ses

griffes sur eux.

 

L’histoire principale débute lorsque Syracuse découvre Ondine inconsciente

dans son filet de pêche. Il lui sauve la vie et l’aide à reprendre ses esprits.

Syracuse est un homme qui vit seul dans l’ancienne maison de sa mère près de

la mer. Il évite de côtoyer les autres villageois depuis son divorce difficile avec

sa conjointe alcoolique, qui l’entraina dans son enfer. Syracuse a eu, de cette

union, une petite fille nommée Annie. Il prend soin de l’amener à l’hôpital

chaque semaine, car elle souffre d’insuffisance rénale. Lorsqu’ils se rendent

tous les deux à l’hôpital pour un de ses traitements, il désire lui raconter un

conte pour la distraire de sa dialyse. Il cherche dans sa mémoire une histoire,

mais, n’en trouvant aucune, il commence à lui réciter sa rencontre avec Ondine,

la femme qu’il a repêchée de l’eau.

 

Syracuse, Ondine et Annie 

 

Il amorce son récit comme un conte de fées : « Il était une fois, un pêcheur qui

ramenait son filet dans son bateau pour y découvrir une femme à l’intérieur ».

Annie l’interrompt pour lui demander si elle est une selkie. Syracuse ignore

l’existence de cette créature... Elle lui explique qu’une selkie (English

information here) est une femme qui a le pouvoir de vivre sur la terre et

dans l’eau.  Le thème est alors déclaré. La majeure partie du film consiste à

définir et à dévoiler le personnage mythologique issu d’Écosse. Neil Jordan

nous décrit les selkies par l’intermédiaire d’Annie, qui réussit à convaincre son

père de leur existence à travers Ondine qui représente l’archétype d’une selkie.

 

Une réalisation épurée

 Neil Jordan en tournage

La volonté de Neil Jordan de traduire son message à l’aide d’un tournage sans

artifice produit un film riche, profond et pur, à l’image du message qu’il veut

communiquer. L’abondance et la diversité des scènes tournées sont

impressionnantes. Il utilise à merveille ce coin féérique du sud-ouest de

l’Irlande pour créer une oeuvre cinématographique véridique teintée de

magie qui est à l’image de ce beau pays.  

 

Voici un lien vers un autre film irlandais : Waking Ned Divine.

Site officiel du film

 

 

 

Commenter cet article

silvi 14/03/2011 07:26



VOILA une superbe découverte, j'ai beaucoup aimé ce film en forme de conte, de belles images et des acteurs très convainquants



Pouish 14/03/2011 17:18



En effet, c'est un des premiers films tournés en Irlande que j'ai regardés. C'est aussi le premier film d'auteur que j'ai tenté de décrire sans tous dévoilé. 



Phil Siné 30/09/2010 11:57



eh bien quel enthousiasme en effet ! :)



Pouish 01/10/2010 01:17



Un film poétique et d'une conception très cinématographique. (seulement des plans de caméra de l'oeil de Neil Jordan) J'aime beaucoup le résultat. 



Neil 28/09/2010 22:51



Oui, c'est un très joli film en effet. Je suis bluffé qu'il soit déjà sorti en DVD au Canada !



Pouish 01/10/2010 01:19



J'avais entendu parler de sa sortie en Irlande en DVD au mois de mars 2010. En tout 6 mois pour arriver au Canada. Une longue attente...



À propos

Portfolio du rédacteur/ rédacteur web de Alexandre Boulet, Lieu : Montréal, Québec.