Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Sep

Critique : The call of the loon

Publié par Pouish  - Catégories :  #Musicothérapie - musique ambiante

Un heureux mariage de la nature avec la technologie

© Copyright, Alexandre Boulet, tous droits réservés, 2010

 

The call of the loon

 

Parcourez lacs et rivières en canoë tandis qu’au loin, dans la forêt

sauvage et vierge du nord du Canada, une multitude de chants d’oiseaux

et d’animaux compose une symphonie à la vie. Un beau voyage

auquel l’album The call of the loon (l’appel du huard), de la série

Solitudes de Dan Gibson, vous convie. C’est une expérience de proximité

avec la nature décuplée grâce à la technologie Surround Sound.

 

       L’histoire débute par quelques coups de pagaie d’un canoéiste dans une

rivière calme où quelques chants de huards ponctuent ce qui deviendra une

expédition naturelle de deux jours. Le canoéiste navigue jusqu’à l’embouchure

descendante de la rivière dans laquelle il s’engage. Lors de sa descente, la

qualité sonore incomparable de cet enregistrement vous permet d’entendre

le canoë fendre les vagues et percer à travers la rivière pour terminer sa

descente sur un grand lac. Sur le lac, le canoéiste décide de pêcher à la

mouche. Après sa pêche fructueuse, il rejoint la terre et pose sa tente pour se

créer un campement où il prépare un feu de camp pour cuire son gros poisson

et se reposer. Durant la nuit, des criquets le bercent tandis que des hiboux et

des loups interrompent le silence nocturne de la forêt.

 

       Au matin, notre aventurier pagaie déjà sur les flots; accompagné de

nouveaux visages animaliers pour la deuxième journée de son périple. Au long

de sa traversée, il rencontre des hérons, des grenouilles, des corbeaux ainsi

que d’autres huards qui s’envolent à la vue du canoë. Quelque temps plus

tard, le vent se lève; un vent porteur de pluie. Elle commence de manière

délicate avant de se prolonger en une averse abondante. Après les péripéties

de sa deuxième journée, notre aventurier retourne sur la terre ferme pour

profiter d’une deuxième nuit de sommeil plus profond.

 

The call of the loon 

 

Un son en trois dimensions à la puissance 64

       Dan Gibson fut un pionnier de l’enregistrement sonore de la nature,

il créa des dizaines de disques. Grâce à la technologie surround sound et au

procédé d’encodage SACD — qui rend possible l’écoute de cette oeuvre sur

un CD normal — l’auditeur cesse d’être un spectateur de l’action, il participe

à l’aventure! Le son est 64 fois plus riche, plus vaste et plus profond qu’un CD

normal. Ce procédé permet à l’auditeur de connaître toutes les actions de

l’aventurier dans les moindres détails.

 

Pour comprendre la différence entre les deux modes d’enregistrement, voici un

vidéo d’un ancien album de la série Solitude. Il s’intitule canoë to loon lake.

 

Rendez-vous sur le site Solitudes Series pour écouter The call of the loon.

Vous réaliserez la différence qui existe entre les deux formats (je n’ai pas

trouvé un extrait musical de The call of the loon que je pouvais mettre sur mon

blogue).

Si vous désirez écouter différents albums de la série, plusieurs sont disponibles

sur Last.fm

 

Commenter cet article

À propos

Portfolio du rédacteur/ rédacteur web de Alexandre Boulet, Lieu : Montréal, Québec.