Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 May

Exposition : Indiana Jones et l’aventure archéologique

Publié par Alexandre Boulet  - Catégories :  #Indiana Jones et l'aventure archéologique

À la recherche de la réalité (partie 4/4)

© Copyright, Alexandre Boulet, tous droits réservés, 2011

 

Affiche Indiana Jones et l'aventure archéologiqueLors de ce dernier article de la série, notre visiteur continue son aventure au musée. Après l’installation Indiana Jones et la dernière croisade, il arrive à celle qui présente le film Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal. Devant lui siège un des douze squelettes de cristal. Ébahi, il file en direction de la section archéologique et prend alors conscience d’une importante découverte effectuée par des archéologues : le peuple fondateur des lignes de Nazca.

 

Mais comment ont-ils réussi à percer ce mystère rempli de légendes? Apprenez avec lui par quels moyens les archéologues procèdent pour interpréter les artefacts qu’ils découvrent. Mais restons dans le grand mystère encore un moment et suivons notre visiteur lors de son escapade au Centre des sciences de Montréal.

 

 

La présence d’une vision

Indiana Jones and the temple of the crystal skull

Le but de l’aventure d’Indiana Jones et de ses alliés dans Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal est de rechercher le crâne de cristal d’Akator qui serait enfoui au Pérou. Cette découverte passerait à l’Histoire comme une des plus importantes de leur génération. Mais leur expédition se complique lorsque des agents secrets russes, dirigés par la chef Irina Spalko, décident que ce crâne leur revient de droit. Ils désirent s’en emparer pour contrôler la planète; une fois qu’ils sauront déchiffrer ses énigmes.

 

Cette dernière installation reliée au film présente la plus impressionnante collection d’accessoires; toujours introduite par une vidéo et son affiche. Vous pouvez observer le costume de la chef des agents secrets russes – Irina Spalko – jouée par Cate Blanchet, le masque mortuaire de Franscisco de Orellana, une illustration du temple d’Akator, et même la motocyclette d’Indiana Jones. Mais l’accessoire le plus remarquable demeure cette représentation en cristal et en os (!) d’un squelette extraterrestre siégeant sur son trône royal. La vidéo making-of explique de quelle manière le studio Lucas Arts a conceptualisé ces squelettes par ordinateur avant sa construction en trois dimensions.

 

Quelle imagination, ce George Lucas! Aussi incroyable que son film fût, un lien peut s’établir entre lui et une légende qui raconte l’existence de crânes de cristaux enfouis à travers le monde. Des archéologues en découvrirent un, dans les vestiges d’un ancien temple maya situé au Pérou. Par contre, ils conclurent, après leurs recherches, qu’ils étaient faux et que ce peuple se trouvait dans l’impossibilité de sculpter de tels crânes avec les outils qu’ils possédaient. 

 

 

 

Où la réalité demeure fantastique

 

Toutes ces aventures archéologiques présentent l’activité la plus connue du travail de l’archéologue, mais un autre aspect — d’égales fascinations — quoique moins spectaculaire, complète leur métier; celle de l’interprétation de leurs découvertes. Cet exercice s’opère dans leurs laboratoires soutenus par les connaissances des recherches passées détenues dans les livres de leurs bibliothèques. Ce dernier processus leur permet de comprendre la richesse de leurs fouilles pour en diffuser ses nouvelles informations et révéler leurs importances et leurs apports à l’humanité.

 

 

 

La section archéologique reliée au dernier film donne un bel exemple de cet exercice d’interprétation des découvertes et de leurs dévoilements en révélant le peuple à l’origine des lignes de Nazca. À l’entrée, les visiteurs sont émerveillés par un écran géant qui montre une vidéo du reportage de la National Geographic où ils peuvent regarder ces fameuses illustrations de Nazca; comme l’épaulard, l’araignée et le singe.

Ligne de Nazca

Ensuite, des illustrations et des poteries comme un vase à double bec verseur et un bol (Pérou 1-700 après J.-C.), ainsi qu’une vidéo dévoilent aux visiteurs les créateurs de ces illustrations grandioses.

 

 

La visite de cette grande exposition conçue par le Centre des sciences de Montréal a une durée d’environ trois heures et reste à l’affiche jusqu’au 18 septembre 2011. Pour vous aider dans votre recherche de musée à visiter, découvrez l’application musée de Montréal. 

 Participez au débat et commentez comment le métier de l’archéologue est présenté dans cette exposition chez Musée-oh! dans la section débat du blogue de Claire Casedas.

Post-scriptum: Une partie de ma recherche provient du site web de l’expositionLa prise de photo était interdite, alors j’ai utilisé des images libres de droits, donc ce ne sont pas les images que vous pouvez regarder lors de l’exposition. 

Commenter cet article

Les Buzz Culturels 12/06/2011 01:36



Bonjour

Je m'appelle Charlotte et je trouve votre site très intéressant, je suis actuellement en 2e année de Master.

Je voulais vous demander si vous aviez des conseils de lecture à me proposer concernant les enfants au musée mais également sur les nouvelles tendances en muséologie.

Vous en remerciant par avance.

Cordialement.

Charlotte.



Alexandre Boulet 12/06/2011 01:42



Bonjour, Charlotte, j'ai une collègue qui travaille dans le domaine muséal et qui possède un blogue spécialisé en actualité muséale. 


Elle parle des tendances du moment dans l’univers des musées et de l'actualité muséal. Elle organise aussi des débats sur le sujet. 


Je suis sûr qu'il vous plaira. 


http://musee-oh.museologie.over-blog.com/


Pour ma part, je vais bientôt repartir à l'aventure pour visiter l'exposition les Gaulois et leur vin...


À bientôt 



À propos

Portfolio du rédacteur/ rédacteur web de Alexandre Boulet, Lieu : Montréal, Québec.