Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 Jun

Personnalité de l’exposition Irlandais O’Québec

Publié par Pouish  - Catégories :  #Expo : Irlandais O'Québec

Ces artistes irlandais qui ont façonné le Québec

 

© Copyright, Alexandre Boulet, 2010, tous droits réservés

 


Suite de l’article...

Cet article suit la première partie de l’article sur les personnalités culturelles marquante de l’exposition Irlandais O’Québec.  Cliquez ici pour la première partie.

 

 

Marianna O’Gallagher, 1929-2010

 

Marianna O’Gallagher, 1929-2010


Mariana O’Gallagher a destiné sa vie à enseigner et à promouvoir l’histoire

et la culture de l’Irlande au Québec. Auteure, son livre le plus marquant est

Grosse-Île, porte d’entrée du Canada, 1832-1937. Le livre raconte l’histoire

de l’arrivée des premiers Irlandais ayant fui leur pays envahi par les Anglais

et ravagé par la maladie de la pomme de terre. Suivant la sortie du livre,

et en partie grâce à ses efforts, le gouvernement canadien a proclamé l’île

lieu historique national. Plusieurs touristes visitent Grosse-Île chaque année

où des centres d’interprétations s’y retrouvent ainsi qu’un monument

commémoratif à la mémoire des âmes échouées sur son rivage. 

 

Voici une vidéo de Parc Canada qui vous invite à visiter l’île. Dialogue en français. 

Durée : 2 minutes 15 secondes.

 

 

Mme O’Gallagher a écrit d’autres ouvrages sur l’histoire de l’Irlande au Québec.

Parmi ceux-ci, un guide touristique appelé le chemin du trèfle invite les

touristes à parcourir trois routes thématiques qui les amènent à découvrir

l’aspect irlandais de la ville de QuébecIl se révèle aussi un livre historique

idéal pour connaître l’influence des Irlandais sur la ville.  Mme O’Gallagher est

décédéele 23 mai 2010. J’offre mes sympathies à la famille et à son lectorat. 

Voici la partie de l’exposition destinée à elle

 

Mary Bolduc (Travers), 1894-1941 (La Bolduc)

Ils sont rares les Québécois qui n’ont jamais entendu une chanson de La

Bolduc. La célèbre chanteuse fut un véritable pilier de bonne humeur et de

jovialité. Elle permit à « son monde » de mieux supporter la misère et la

pauvreté de l’époque. Elle se servait de son vécu et de son quotidien pour

composer des chansons teintées de bonheur de vivre et de gaieté.

Ses disques se vendirent à plusieurs milliers d’exemplaires et elle offrit des

représentations partout au Québec, et même en Nouvelle-Angleterre.  

 

Pour ceux qui souhaitent entendre quelques-unes de ses chansons, voici une

liste de ses plus grands succès.  

Exposition Irish O' Québec 

 
 

 

 

Source : http://www.musee-mccord.qc.ca/pdf/exhibits/Texte_Irish_FR.pdf

http://felix.cyberscol.qc.ca/LQ/auteurO/ogallagher/oeuvr_mo.html

http://www.museemccord.qc.ca/expositions/expositionsXSL.php?lang=2&expoId=55&currSectionId=2.10

Commenter cet article

Rakaniac 16/07/2010 22:49



Intéressant !


Les Irlandais sont décidément allés partout.


Je ne pensais pas qu'ils s'étaient spécialement fixés dans la province du Québec mais plutôt dans tout le restant du Canada puisque ce pays est devenu anglophone en partie grâce à eux.


Mais c'est vrai que quand on écoute des groupes trad. Québequois comme " la Bottine Souriante" on s'apperçoit que s'ils chantent en Français, leurs instrumentaux sont très proches des musiques
irlandaises.


Il y a peu, un groupe du Québec "le Chêne Vert" m'avait demandé de présenter son cd sur mon blog. Et leur musique est principalement irlandaise aussi.


A écouter sans modération.


A bientôt !



Pouish 07/08/2010 23:37



Merci pour ton commentaire Rakaniac. 


Oui, il y a beaucoup d’irlandais au Québec. Ils devaient, à l’époque passer par Grosse-Île avant d’entrer au Canada à cause des maladies attrapées sur le bateau. Grosse-Île est une île séparée du
Canada dans l'embouchure du St-Laurent qui est séparée de toute autre terre. (voir sur un globe terrestre)


Je ne sais pas si les Irlandais ont contribué à propager l’anglais, car ce n’est pas une langue qu’ils portaient beaucoup dans leurs coeurs, surtout à cette période. Je crois que les Irlandais
préféraient parlerGaélique. 



lisette 30/06/2010 02:21



Travail pas mal élaboré et intéressant, merci Alex au nom de tous tes lecteurs



À propos

Portfolio du rédacteur/ rédacteur web de Alexandre Boulet, Lieu : Montréal, Québec.